Les origines de Greg'Orian

Retour          

Les Fondateurs

Loïc et Alan

 

Les Premiers

Choristes

 

1er Concert a Plumeliau

Janvier 1993

                       Loin d'être le feu de paille d'un seul printemps, le chant grégorien doit à vingt-cinq amateurs assidus la création de Greg'Orian.

            Après le galop d'essai de mai et juin dernier, le pari, quelque peu insensé, est maintenant gagné et le président-fondateur, Loïc Ollivier, peut afficher ses ambitions.

            Cette nouvelle chorale a pour objectif

« de travailler en communion et rendre vivants les chants sacrés du patrimoine oriental byzantin de la liturgie slavonne, occidental grégorien de la liturgie romaine et toutes les autres formes anciennes de chants liturgiques »

            En lançant sa folle entreprise, Loïc Ollivier a eu raison de croire que, loin d'être un mode d'expression cher aux moines .et aux puristes, le chant grégorien suscite un réel engouement.

            La preuve : ils ont de 32 à 78 ans et sont ouvriers chez Michelin, cadres à l'EDF, médecin, etc.

Ces hommes pas tous des spécialistes, loin de là ! se retrouvent pour leur plaisir - chanter - et pour leur passion le grégorien.

         Pour leur maître de chapelle, Alan Guilloux, « l'apprentissage est facile et chacun prend progressivement le rythme des chants ».

           Avec une rapidité qui le surprend même, ses

« choristes » ont appris une messe brève en un temps record, ce qui permet d'envisager l'avenir sous les meilleurs auspices.

           Le baptême du feu devant le public a déjà eu lieu, à Pluméliau, lors de l'inauguration des orgues. Et l'ensemble commence à s'insérer dans quelques programmes de concert où sa participation est encore limitée par un répertoire réduit.  

           Quant à la finesse à acquérir, elle viendra naturellement avec un travail régulier.

           Alors, la polyphonie du Moyen Age et même les chants des troubadours seront à leur portée.

          Après rodage et selon les opportunités, Alan Guilloux prévoit cinq ou six manifestations régionales en songeant en particulier aux estivants du début de l'été, amateurs de patrimoine et de culture.

           En attendant, les répétitions ont lieu tous les vendredis, de 18h15 à 19h 45, en la chapelle des

Petites-Sœurs-des-Pauvres, où l'acoustique est excellente.